Tringa ASR-16 - Historique

Tringa ASR-16 - Historique


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Tringa

(ASR-16 : dp. 2 160 (f.); 1. 261'4", b. 42'0", dr. 14'11" (lim.); s. 16,0 k.; cpl. 102; a. 2 3", 2 40mm.; cl. Chanticleer)

Tringa (ASR-16) a été posée le 12 juillet 1946 à Savannah, Gal, par la Savannah Machine &r Foundry Co.; lancé le 26 juin 1946; parrainé par Mme Nola Dora Vassar, la mère de Curtis L. Vassar, Jr., porté disparu et commandé le 28 janvier 1947, le lieutenant Comdr. Paul C. Cottrell aux commandes.

Lors de sa mise en service, le Tringa a été affecté à l'escadron de sous-marins (SubRon) 8 et a opéré à partir de la base sous-marine de New London, dans le Connecticut. Au cours de ses six premières années de service actif, il est resté près de la côte est. Heureusement, ses services en tant que navire de sauvetage sous-marin n'étaient pas nécessaires. D'autre part, Tringa est resté occupé à pratiquer des sauvetages sous-marins simulés et à servir de navire cible et de navire de récupération pour les sous-marins lors d'exercices de tir de torpilles. De plus, elle a participé à un certain nombre d'expériences de sauvetage pour le Bureau of Ships, testant des cloches de plongée, des bouées sous-marines, des équipements au sol, des engins d'amarrage et des équipements connexes.

Sa contribution la plus importante au cours de ces six années est survenue en janvier 1960 lorsque le Missouri (BB-63) s'est échoué à proximité de Thimble Shoals Light et Old Point Comfort, Hampton Roads, Virginie. Tringa et ses navires de sauvetage ont rejoint les remorqueurs pour renflouer le cuirassé. le 1er février.

En août 1963, Tringa a été appelé à traverser l'océan Atlantique pour aider Harder (SS-668), qui s'était effondré au large des côtes irlandaises. Le navire est retourné à New London avec le sous-marin, puis a repris ses opérations le long de la côte est des États-Unis. Au cours des premiers mois de 1966, Tringa a escorté le Nautilus (SSN-671), le premier navire à propulsion atomique au monde, lors de ses essais en mer.

Cet automne-là, elle a rejoint Albacore (AGSS-669) pour des expériences à Portsmouth, N.H. Le navire de sauvetage sous-marin a effectué des tests de submersion profonde sur une nouvelle chambre de sauvetage de sous-marin, RC-21. Au milieu de cette opération, le RC-21 a séparé sa remorque et a coulé dans 230 pieds d'eau. Tringa a passé les 26 jours suivants à lutter à nouveau contre le mauvais temps, les courants dangereux et l'épave encrassée, mais a finalement réussi à récupérer le RC-21. Pour leur part dans l'opération, trois officiers et 10 plongeurs affectés à Tringa ont reçu des éloges.

Au début de 1957, il a commencé à servir de navire-école pour l'école des futurs commandants de sous-marins. Ce devoir l'a emmenée dans les eaux chaudes des Antilles britanniques en avril et de nouveau en juillet. Après son retour au service normal à New London, Tringa a été appelé à aider le sous-marin péruvien nouvellement construit Iquiqui, qui s'était échoué le 27 août sur Long Sand ShoAI dans le Long Island Sound. Le sauveteur est arrivé sur les lieux, a passé un câble de remorquage au bateau échoué et l'a tiré de ~ à la prochaine marée haute.

À la fin de l'été, un voyage en Europe a brisé la routine de Tringa. Le 3 septembre, il sort de New London en compagnie de Fulton (AS-11) et d'un groupe de sous-marins pour participer à un exercice de flotte de l'OTAN. En route vers l'Écosse, Tringa a fait un bref voyage à Terre-Neuve pour livrer un membre d'équipage Fulton gravement malade à l'hôpital naval d'Argentia. Elle a atteint Rothesay le 13 septembre mais s'est bientôt déplacée à Portland, en Angleterre. Au cours du voyage de deux jours, l'ouragan "Carrie" a frappé et égayé le passage de Tringa à travers la mer d'Irlande. Le 28 septembre, le navire a quitté l'Angleterre et s'est dirigé vers la France. Au Havre, elle a fourni des services d'appel d'offres pour les sous-marins revenant des exercices jusqu'au 11 octobre où elle s'est dirigée vers les États-Unis.

Tringa est rentré à Newport le 23 octobre et, après trois semaines d'entretien, a navigué pour les Bermudes et une autre période de service avec le sous-marin Prospective Commanding Officers' School. En janvier 1968, il sert de navire cible pour l'école de sous-marins de New London et récupère les torpilles d'entraînement qui lui sont tirées. Elle a subi sa révision biennale à Boston ce printemps-là et, après une formation de recyclage en juin, a fait une croisière de bonne volonté de deux semaines vers les ports canadiens en juillet.

Tringa est revenu à New London le 22 juillet et pendant le premier mois et demi de 1969, des plongeurs formateurs, ont servi de navire de récupération de cibles et de torpilles pour les sous-marins basés à New London et ont mené des exercices. Le 26 février, elle est devenue en route pour Norfolk, Virginie où elle a servi de remplaçant de Kittiwake (ASR-13) pendant la révision de ce navire. Elle a opéré comme une unité temporaire de SubRon 6 jusqu'au 1er avril, date à laquelle elle a quitté Norfolk et s'est déplacée vers le nord. Après un bref rendez-vous avec Torsk (SS-423) lors des plongées après révision de ce dernier et une escale de trois jours à Philadelphie, Tringa est revenu avec le sous-marin à New London le 9.

Après avoir démontré ses capacités de sauvetage lors d'une inspection de préparation opérationnelle, elle a repris la formation de plongeurs, effectuant une formation en cours et fournissant des services aux sous-marins. Elle a escorté aussi des sous-marins pendant leurs essais de post-construction. À cet égard, Tringa a aidé Baroel (SS-580) en mai et Seadragon (SSN-584) en octobre. En décembre, le navire a escorté le sous-marin de missiles balistiques de la flotte (FBM) George Washington (SNLE-598) lors de ses essais. En janvier 1960, elle a mené des opérations de plongée dans la baie de Narragansett avec un groupe de quatre dragueurs de mines basés à Norfolk à la recherche de débris d'un avion explosé. À la suite de l'exercice annuel "Springboard" à la mi-février, Tringa a visité Porto Rico, les îles Vierges et la République dominicaine avant de reprendre son service à New London fin mars. Vers la fin du mois suivant, le navire a navigué à Fort. Lauderdale, Floride, où elle a passé un mois en tant que navire de récupération pour le programme de missiles de l'installation d'essais navals. En mai, il est retourné au nord et, après une visite à Kingston, New York, et un bref rendez-vous avec Dogfish (SS350) pour les essais en mer et les plongées profondes de ce sous-marin, le Tringa est retourné à New London pour se préparer à la révision.

Après la formation de recyclage post-révision, Tringa a repris son service normal hors de New London. En décembre, elle a commencé à participer au programme d'évaluation des munitions de sous-marins antimissiles balistiques de la flotte en récupérant les missiles d'essai tirés en pratique. Le printemps suivant, il est retourné à Norfolk pour servir d'« ASR prêt à l'emploi » sur la majeure partie de la côte atlantique pendant une période où les autres navires de sauvetage sous-marins de la flotte de l'Atlantique étaient soit en révision, soit déployés à l'étranger. En juillet 1961, cependant, il a pu revenir À l'automne, il a navigué vers le sud jusqu'en Floride, mais n'est resté que brièvement dans les eaux méridionales - aidant le Bureau of Weapons dans les tests - avant que les exigences du programme FBM ne la rappellent à New London.

Au cours des deux années suivantes, le navire a alterné deux déploiements en Méditerranée avec des opérations de la 2e flotte le long de la côte est. Après son retour d'opérations sous-marines près des Bermudes, Tringa a opéré à partir de New London jusqu'au début d'avril 1962. À ce moment-là, il a pris la mer pour un déploiement de trois mois au cours duquel il a fourni des services de soutien aux sous-marins de la 6e flotte. Après avoir visité un certain nombre de ports méditerranéens, il quitte la « mer du milieu » en juillet 1962 et visite Lisbonne, au Portugal, puis se dirige vers l'Écosse. À Holy Loch, il a pris un APL et un YRDM pour un remorquage en tandem vers les États-Unis et a quitté les îles britanniques le 12 août. Tringa livra ses charges à Norfolk le 3 septembre et continua jusqu'à New London où elle arriva le 5 septembre. Après quatre semaines de congé et d'entretien, elle a repris son service d'escorte et de remorquage de cibles pour les unités de la flottille de sous-marins (SubFlot) 2.

Tringa a subi une autre révision de mars à juillet 1963 et, après une formation de recyclage, a repris le service avec les sous-marins de la flotte de l'Atlantique. En août, elle a visité le site du naufrage du Thresher (SSN-593) pour soutenir les unités opérant avec le véhicule de submersion profonde Trieste. À la mi-septembre, elle a escorté Thomas Jefferson (SNLE-618) lors des essais. Plus tard ce mois-là, il a été appelé à aider le Grouse (MSCO-16) échoué sur la côte du Massachusetts à Cape Ann. Ses plongeurs ont attaché des câbles au Grouse, mais trois tentatives pour retirer le navire échoué des rochers ont échoué. Gronse est détruit par un incendie et Tringa retourne à New London le 30 septembre. Les opérations normales et le devoir d'escorte pour deux sous-marins FBM nouvellement construits - Nathan Hale (SSBN-623) et Lafayette (SSBN-616) - ont occupé le navire pour le reste de l'année.

Tringa s'est déployé en Méditerranée pour la deuxième fois le 3 avril 1964 et est revenu aux États-Unis le 1er septembre. Après une période d'entretien de trois semaines, il reprit les opérations locales en escortant Haddo (SSN-604) et Tecumseh (SNLE-628) lors de leurs essais en mer. Cet emploi l'a occupée jusqu'à la fin de 1964 et jusqu'en 1965.

Elle a autorisé New London le 31 janvier 1966 à participer à l'opération "Springboard". À trois jours du port, le navire a reçu l'ordre de se rendre en Méditerranée pour participer à la recherche de l'arme nucléaire disparue après la collision en vol d'un bombardier B-52 avec un avion cargo C-135. À son arrivée au large de Palomares, en Espagne, Tringa a été équipée d'un équipement de télévision sous-marine avec lequel elle a effectué des inspections visuelles des ensembles de sonars pendant que ses plongeurs aidaient à la récupération. Le navire de sauvetage sous-marin a terminé sa partie de l'opération le 25 mars et est retourné à New London, où il est arrivé le 9 avril. Les opérations locales à partir de New London ont occupé son temps jusqu'à la fin septembre, date à laquelle elle est entrée dans le chantier naval James S. Munro à Chelsea, dans le Massachusetts, pour une révision.

Tringa a terminé la révision le 10 janvier 1967 et est ensuite retourné à New London. Elle y est restée jusqu'au 30 janvier lorsqu'elle a navigué pour les Antilles. En février et la première semaine de mars, le navire a été inspecté et inspecté à San Juan, a effectué une formation de recyclage près de la baie de Guantanamo et a participé aux tirs d'essai de missiles SUBROC sur le champ de tir de missiles Grand Turk. Le 15 mars, Tringa est rentré dans New London et a commencé les préparatifs pour un déploiement dans les eaux européennes. Le navire a quitté New London le 3 avril et s'est présenté au service à Rota, en Espagne, plus tard dans le mois. Il a opéré le long des côtes espagnoles et portugaises pendant deux mois, escortant des sous-marins remorquant des cibles et récupérant des torpilles d'entraînement. Le 4 juin, Tringa se dirigea vers la base sous-marine de Holy Loch, en Écosse. Au cours du mois suivant, elle a fourni des services aux sous-marins basés là-bas et a visité Dublin et Londonderry. Le 26 juillet, elle est revenue à New London de son déploiement européen et a repris des fonctions avec SubFlot 2 une fois de plus.

Le navire de sauvetage sous-marin a servi dans les eaux côtières des États-Unis pour le reste de 1967 et tout au long de 1968. Au cours de cette période, il n'a quitté les eaux côtières du nord-est qu'une seule fois, à la mi-novembre 1968, lorsqu'il a effectué une courte croisière vers les Bermudes avec des unités de SubRon 8. Le 6 janvier 1969—en compagnie de Sea Robin (SS - 07), Becuna (AGSS-319), Halfbeak (SS-362) et Thornback (SS-118)—elle a quitté New London et s'est rendue au service avec la 6e flotte. Elle a atteint Rota, Espagne, le 20 janvier et a rejoint les forces navales américaines affectées à la région méditerranéenne. Le déploiement avec la 6ème Flotte a duré jusqu'au 15 avril quand elle a quitté Rota et est retournée à travers l'Atlantique. Tringa est entré dans New London le 25 et a commencé le congé et l'entretien post-déploiement. Un peu plus de deux mois plus tard, le navire a repris ses opérations depuis New London et est resté ainsi occupé jusqu'à la fin novembre lorsqu'il est entré dans le chantier naval de Boston.

Tringa a terminé la révision au début de mars 1970. Au cours d'une formation de recyclage, elle a reçu l'ordre de la réaffecter à la division sous-marine 121 basée à Key West, en Floride. Elle s'est présentée à son nouveau port d'attache le 29 avril et, pour le reste de l'année, elle a opéré dans le golfe du Mexique et le long de la côte sud-est des États-Unis. Au début du mois de juin, le navire accompagna le Darter (SS-576) lors de ses essais en mer. Plus tard ce mois-là, elle a ramassé une famille de réfugiés cubains à la dérive sur l'océan à environ 35 milles de Key West et les a amenés dans ce port. À l'automne 1970, Tringa a poursuivi ses opérations normales à partir de Key West.

Au cours des cinq années suivantes, Tringa a alterné des périodes de service en Méditerranée avec un service le long de la côte est des États-Unis. Au cours de cette période, elle a effectué deux déploiements avec la 6e flotte : le premier au printemps 1971 et le second à l'été 1972. À son retour aux États-Unis à chaque fois, elle a repris ses fonctions à Key West en menant des torpilles. exercices avec les sous-marins de la flotte de l'Atlantique.

En juin 1973, Tringa s'est précipité à la rescousse lorsqu'une catastrophe a frappé un projet d'essai de véhicule civil en plongée profonde. Le 17, elle reçut l'ordre d'aller au secours du Dr Edmund Link, dont le submersible, le "SeaLink" était signalé "en détresse, enfoncé dans environ 360 pieds d'eau avec quatre hommes à bord". Tringa a amarré quatre points au-dessus de l'embarcation sinistrée et a fourni pendant deux jours une plate-forme aux plongeurs engagés dans l'opération de sauvetage. Enfin, le 18 juin, un navire de sauvetage civil, A. B. Wood, est arrivé sur les lieux et a participé à l'opération de sauvetage/sauvetage. À l'aide d'une caméra de télévision et d'une grue, A. Wood réussit à hisser le « Sea-Link » à la surface cette nuit-là. Bien que des plongeurs de Tringa aient tenté de réanimer les deux hommes dans la chambre arrière du submersible en le réchauffant avec de l'HeO2 et de l'eau chaude, les deux hommes ont été déclarés morts à 08h00 le 20 juin. Les deux hommes dans la chambre avant ont survécu.

Le mois suivant, le Tringa a été réaffecté à New London, Connecticut, et a passé les mois d'août et de septembre dans le rôle familier de navire de sauvetage et de récupération de cibles pour les sous-marins basés à New London. Après une révision qui a duré de novembre 1973 à mi-février 1974, le navire a repris du service à New London. Les trois années suivantes ont apporté à Tringa des tâches plus routinières pour soutenir les sous-marins de la flotte de l'Atlantique, tester l'équipement de plongée, former des plongeurs et escorter des sous-marins nouvellement construits lors de leurs croisières d'essai. Le navire n'a quitté l'Atlantique Ouest qu'une seule fois au cours de cette période, en juillet 1976, pour participer à une série d'études océanographiques menées depuis la base sous-marine de Holy Loch, en Écosse. Elle est retournée à New London au début du mois de novembre suivant et a opéré le long de la côte est jusqu'au 30 septembre 1977, date à laquelle elle a été désarmée à la base sous-marine de New London, Connecticut. Son nom a été rayé de la liste de la Marine en même temps que la désaffectation.

Dès le début de 1978, elle attend sa cession définitive.


Questions générales sur Azure Site Recovery

Site Recovery contribue à votre stratégie de continuité d'activité et de reprise après sinistre (BCDR), en orchestrant et en automatisant la réplication des machines virtuelles Azure entre les régions, les machines virtuelles locales et les serveurs physiques vers Azure, et les machines locales vers un centre de données secondaire. Apprendre encore plus.

Puis-je protéger une machine virtuelle qui possède un disque Docker ?

Non, il s'agit d'un scénario non pris en charge.

Que fait Site Recovery pour garantir l'intégrité des données ?

Diverses mesures sont prises par Site Recovery pour garantir l'intégrité des données. Une connexion sécurisée est établie entre tous les services en utilisant le protocole HTTPS. Cela garantit qu'aucun logiciel malveillant ou entité extérieure ne peut altérer les données. Une autre mesure prise consiste à utiliser des sommes de contrôle. Le transfert de données entre la source et la cible est exécuté en calculant des sommes de contrôle des données entre elles. Cela garantit la cohérence des données transférées.


Le tableau ci-dessous contient les noms des marins qui ont servi à bord de l'USS Tringa (ASR 16). Veuillez garder à l'esprit que cette liste n'inclut que les dossiers des personnes qui ont soumis leurs informations pour publication sur ce site Web. Si vous avez également servi à bord et que vous vous souvenez de l'une des personnes ci-dessous, vous pouvez cliquer sur son nom pour envoyer un e-mail au marin concerné. Souhaitez-vous avoir une telle liste d'équipage sur votre site Web?

Vous cherchez des souvenirs de l'US Navy ? Essayez la boutique Ship's.

Il y a 84 membres d'équipage enregistrés pour l'USS Tringa (ASR 16).

Sélectionnez la période (commençant par l'année de déclaration) : precomm &ndash 1966 | 1967 &ndash maintenant

NomRang/TauxPériodeDivisionRemarques/Photo
Lo Porto, Franksfm2janvier 1967 et août 1970ingénierie
Lo Porto, Frank "Flip"SFP212 janv. 1967 et 15 août 1970ingénierie
Elliott, DonaldE510 avril 1967 et 18 février 1968opérations
Dot, John ( Jack )EM2novembre 1968 &ndash janvier 1972ÉlectriqueSuper équipage Old Ship ' Beaucoup de bons moments. Harjehousen était un personnage mais rendait la commande intéressante. Deux voyages "MED" et un vers "Gitmo". Warf Rat, Pat, Andy, Bachelor, Steady Eddie, etc. 3 carrés et racks propres
Sylvestre, LeroyEnginemam 2nd1969 &ndash 1971IngénierieGrand navire et équipage
Grundman, GaryFR PO51969 et 3 déc. 1971salle des moteurs, carburant et eau, roiJ'ai apprécié mon temps sur la tringa. pu voir une partie du monde et rencontrer des gens sympas. le referait. ça m'a aidé à trouver de bons emplois quand je suis sorti.
Caton, Jean. biscuitE-35 janv. 1969 et 12 juil. 1970marins Cuire les navires
Farrar, EdIC212 juil. 1969 & ndash 1 nov. 1972 J'ai eu beaucoup de bons souvenirs en tant que photographe solitaire d'IC ​​et des navires. J'ai commencé à enseigner en 1978 et j'ai reçu le prix du meilleur professeur de chimie à Dallas/Fort Worth en 1996.
Demain, Fred (Rufus) octobre 1969 et juin 1970Sonar (OPS)Yards à Boston, puis nous avons changé de port d'attache de New London à Key West - pour être transféré à SS (525) si je me réenrôlais - ne l'a pas fait ! Seul Sonarman, pas de radariste, a donc également pris ces fonctions. De bons moments avec Larry Hawkes
Houston, Walter (Fils)radio e-4octobre 1969 &ndash octobre 1970opérationsest venu à bord du George Washington et s'est réengagé en juillet 1970 LT Dipapao était l'officier des opérations et le commandant Hargehasuen était le capitaine du navire et EX était LT Roberts RM1 JIM FARR était en charge de la salle radio
Conahan, FrankAD 11970 &ndash 1971INGÉNIERIE
Frères, ArthurFR-22 janvier 1970 et 2 mars 1973IngénierieJ'étais le chef de quart dans la salle des machines principale. Cela m'a amené à être opérateur de centrale électrique pendant 40 ans, prenant ma retraite en 2013
Anderson, Michael (Andy)EM3DV28 janv. 1970 et 3 févr. 1973Atelier électrique/Casier de plongéeAndy ici, servi avec Hammond, Perry, Seadog, Stan Hines, Minderman, Cole, Doty, Michelle, Peterson, Letendre, Spence, Adams, Jackson, Seabrooks, Martin, OB, Sandoval, Boswarth, Kressig, Bachelor, Reed, bons moments sur les stations de plongée.
Baumgarden, Roy FR215 février 1970 et 10 octobre 1973
Chappelle, James (Wharf Rat)EM21 mars 1970 et 2 mars 1973IngénierieLes 3 meilleures années de ma vie, je n'échangerais pour rien.
Forbes, SteveBM3avril 1970 et août 1973
Martin, Derald RS1er avril 1970 et 18 octobre 1970RCJ'avais pensé que mon temps sur l'USS Bostan (CA 69) était une perte totale, mais le temps passé sur l'USS Tringa m'a prouvé le contraire. Warf Rat était là.
Baccalauréat, JayCEM5 avril 1970 et 2 juin 1971IngénierieMeilleur travail dans la marine! Beaucoup de souvenirs amusants.
Summerall, GuirlandeEN1(DV)juin 1970 &ndash février 1972UNEL'USS Penguin ASR(12) était en train de se déclasser, alors traversez la jetée au bord de la Tringa. Était la salle des machines principale de la LPO. Les maîtres plongeurs étaient Josenhans et Bosworth. Aimerait localiser EN1(DV) Cole
Gnacyk, Donald (Homme fou)pompier1er juin 1970 et 1er février 1971fra serveur avec un john cato (cuisinier) et un louie laporto. le navire est parti pour Rota en Espagne et moi et cato l'avons un peu raté. la salle des machines était moi.
Gartman, MikeRM 3novembre 1970 &ndash 16 août 1972comsubron 12
Richard E. Evans, Chien de merPN22 janvier 1971 et fin juillet 1974AdministrationJe regarde en arrière avec de bons souvenirs du temps que j'ai passé dans la Marine à bord de l'USS Tringa (ASR-16). Bien que le navire ait été désarmé il y a quelque temps, les amis que je me suis faits sur ce navire restent dans ma mémoire. Merci à tous.
Hines, Stan E-34 janvier 1971 et fin 1973maître d'équipageest venu à bord du 1/4/71, juste au moment où elle se mettait en route. J'avais beaucoup à apprendre à être fraîchement sorti du camp d'entraînement, mais j'ai d'abord dû passer trois ou quatre jours sous le pont, j'ai mis autant de temps avant que je puisse manger mon premier repas .appris beaucoup.fait E4, bons jours
Graham, DougRM21 avril 1971 et 2 mars 1973opérationsJ'ai apprécié le temps passé à bord. Je me suis fait de bons amis avec Richard Fidler, Duane Grieser, Jim Ruth, Joe Capece et bien d'autres Key West était un endroit idéal pour vivre et servir.
Ruth, JimQM 4Mai 1971 et décembre 1974IntendantJ'ai eu certains des meilleurs moments de ma vie. Je me souviens que nous l'avions fait à Key West, mais nous avons eu le réveil brutal de nos vies lorsque nous avons été transférés à Groten CT et de retour dans la Marine régulière. Mlle Joe Capece et Seadog.
Salyers, MikeMR2DV2juin 1971 et décembre 1974Un groupe
Wilson, MichelHT310 octobre 1971 et 23 août 1973Boutique d'armateurssalut à Seadog, Joey Capece, Jim Ruth, le chef Smith M Divel, M Salyers, Wharf Rat, S Hines, M Morrissey, R. Baumgarden, M Anderson, Bob Hartle. ahh les heures tropicales, les eaux chaudes du golfe, les couchers de soleil de Mallory Sq, les fruits de mer frais.
Windsor, Sale DaveHTC/Dv1novembre 1971 et juin 1974RDe mes 7 navires, c'est le meilleur équipage de tous les temps. Capt Eichman, LT Wolford, Boz, Frenchy, Ducky, Scotty Morrison, Angle Iron Smith, Digger Dutton, Tony Dickson, Cidola, Wally Krouse, Pampell et le reste d'entre vous. Fait chef aussi !
Michel, DivelHt3 E4janv. 1972 et 7 avril 1975Ingénierie
Morrissey, Michael (Bonhomme de neige)RMSNAoût 1972 et 28 mai 1974SPOJ'ai apprécié mon temps sur le navire. Bien que j'ai raté le déploiement de sauvetage du SEALINK. J'étais en congé et tout le monde me posait des questions sur l'opération. Je me souviens de Ducky Thomson, Seadog, Steve Benett, Mosey, Mac SM !. je voudrais les remercier
Jim O'Brien, ObE3août 1972 &ndash janv. 1974matelot mais changé en électricienraté une croisière médicale mais j'ai eu trnsfr à san diego, j'ai fait une croisière à l'ouest du pac. key west super, soleil et amusement. heures tropicales à 1h00 sur nos vélos et monter les clés. centre de fête de l'île de stock. grands camarades de bord très amusant
Hartle, Robertcompagnon de batelieraoût 1972 &ndash janv. 1974matelotKey West était super. J'ai roulé les clés sur une honda 750 que j'ai achetée à Key West. Rappelez-vous le salon des épaves, les sloppy joes, la tequila, le soleil se couche sur Mallory Square. De bons moments avec les coéquipiers.
Richardson, BenETN-3Avr 1973 &ndash Déc 1974
Rardon, Arthur "Ed" 1 sept. 1973 et 29 sept. 1977plate-formeSalut, je pensais juste que je me connecterais et que je dirais que je suis toujours en vie et en pleine forme en novembre 2006
Fisi, JeffET230 sept. 1973 et 26 mai 1976SPOSurpris quand je me suis réveillé un matin sur l'USS Sunbird ASR-15 et que j'ai reçu des ordres pour le Tringa de l'autre côté de la jetée! Temps fantastique passé sur les montres radio avec RM2 Ferguson. Apprécié l'Ecosse. Installé en CT.
Shank, David YNCnovembre 1973 et juin 1975Plate-formeÀ ce jour, je refuse de peindre ou de préparer quoi que ce soit. Les mots gris brume, plomb rouge et quel que soit cet apprêt bleu me mettent en colère. Je plaisante, non, vraiment de la rage ! Salut les camarades. YNC, c'est vrai, je suis resté 20.
Kane, D.E. PatHM1 (DV)1974 &ndash 1976MédicalDe bons souvenirs, mais je n'aimerais pas les revivre. Parti pour le service à terre avec une allergie aiguë aux mandats d'arrêt et aux ouragans en mer. Une équipe formidable, de bons rires et un moment idéal à vivre pour tout jeune homme.
Ferguson, DarylRM25 mars 1974 et 10 mars 1976SPOPassé un bon moment avec un bon équipage. Bons moments à New London, voyage en Ecosse, RM1 Barnes, Fisi, Mckay, super 2 ans à bord.
Ferbrache, RayCDR10 sept. 1974 et 10 sept. 1977CommandantSalut tout le monde. Retraité à San Diego et passer un bon moment. Bonjour à Doc et Dave l'Ing. Suivre les sous-vétérinaires à San Diego et nous avons un grand groupe. Réunion mensuelle qui se termine par un verre de bière et raconte des mensonges
Campbell, Dave / IngAdjuc2/LT(JG)5 févr. 1975 et 30 sept. 1977Ingénieur en chef & Exec. OfficierJ'ai vu le site Web et j'ai pensé que j'allais me connecter et dire bonjour à mes camarades, en particulier "Master" My Eng. L'homme de rang supérieur du département et mon officier de direction en cours, le chef Straining et le "Pop-in-Fresh" PO1 Hemminig notre chef cuisinier. Beaucoup de mer
Clark, RobertEMCM15 mai 1975 & ndash 16 mai 1977Ingénierie
Bartman, PierreE3déc. 1975 et fin sept. 1976 Peu de temps sur Tringa. Apprécié mes camarades de bord. J'ai aimé le quartier de New London/Groton, mais froid pendant ces mois d'hiver. J'ai vu les Nautilas lors de son dernier voyage.
Burgin, BillyFN1976 &ndash 1977Ingénierie
Maison neuve, KennethE314 juil. 1976 & ndash 1 sept. 1977 était le cuisinier des navires a passé un bon moment.

Sélectionnez la période (commençant par l'année de déclaration) : precomm &ndash 1966 | 1967 &ndash maintenant


Il y a presque deux ans, Chris a publié ce billet d'invité sur une expérience qu'il a eue en Méditerranée lors de cette balade. Le navire ci-dessous, maintenant menacé, était au crochet au large de Palma, Majorque, dans l'une de ses dernières années de service.

Sur ce même déploiement, il a pris cette photo de SS France, passant devant son navire en direction du détroit de Gibraltar.

Voici une autre photo de Chris, Sac Badalona (voir #113) . . . à ce moment-là peu de temps pour être à flot et intact.

Ici, Chris navigue à basse altitude, au sec et dans le froid dans le Drydock 4 du chantier naval naval de Boston, hiver 1969-70. Ce qui rétrécit ASR-16 Tringa une fois logé Léviathan.

Au cours de cette mise en cale sèche, Chris a eu la chance de prendre des photos le long du front de mer de Boston. Vous pouvez lire le panneau du restaurant comme Anthony’s Pier 4. Pouvez-vous identifier le bateau à vapeur et la goélette ? La réponse suit. . .

Cette photo prise entre décembre 1969 et mars 1970 montre deux remorqueurs à flot et un coulé au quai près de Rowes Wharf à Boston. . . maintenant un endroit très différent. Quelqu'un peut-il s'identifier ? Chris n'a aucun indice autre que l'heure et les lieux. Je suis reconnaissant à Chris d'avoir envoyé ces scans, bien que lui et moi comptons sur certains groupes pour en savoir plus sur ces navires. Prendre plaisir.

Se désintégrant à Noank dans la période 69-70, il s'agit des restes d'une goélette autrefois à quatre mâts Alice L. Pendleton.

En allant vers le sud jusqu'à New London, c'est W. H. Welch.

Également à New London. . ça dit Spaigo Carroll?

Également à New London. . . c'est un ferry Vignoble de Martha.

Et voici le cimetière de la Tamise,

Et enfin, identification sur les navires à Anthony's Pier 4 . . . bateau à vapeur Pierre Stuyvesant (victime du Blizzard de 1978) et –un véritable coup d'état en termes d'identification par eastriver et son “new englander” shipmate”––it’s 1863 Alice S. Wentworth, victime d'une tempête en 1974.


EPS 16+, développement arrêté et émergence de RZA

La sortie en 1988 du clavier d'échantillonnage EPS d'Ensoniq s'est avérée un autre tremplin important pour l'entreprise et l'art de l'échantillonnage. "L'EPS est une amélioration quantique de la technologie d'échantillonnage pour Ensoniq et, à bien des égards, pour l'échantillonnage en général", a écrit Craig Anderton dans Son sur son dans une revue de février 1988. "J'ai le sentiment que c'est l'instrument qui ouvrira grand le marché de l'échantillonnage."

Le taux d'échantillonnage de 13 bits de l'EPS était certainement une amélioration de la qualité par rapport à ce que The Bomb Squad a utilisé sur leur premier classique de Public Enemy, mais les échantillonneurs Ensoniq sont vraiment devenus un incontournable des disques de rap lorsque la société a introduit l'EPS 16+ et son 16 bits. capacité en 1990.

Avec quelques améliorations notables de la qualité sonore et des performances par rapport à l'EPS d'origine, le 16+ s'est avéré l'instrument parfait pour le leader d'Arrested Development Speech pour créer le single révolutionnaire du groupe "Tennessee". Créé à la suite du décès de sa grand-mère et de la mort inattendue de son frère une semaine plus tard, Speech a comparé le refrain de la chanson à « une prière à Dieu » dans une interview Songfacts de février 2008 avec Carl Wiser.

L'expérience de créer "Tennessee" était si émouvante que Speech avait besoin de construire le rythme avant de pouvoir écrire une seule ligne. En utilisant un EPS 16+ en tandem avec une boîte à rythmes Alesis HR-16, il a décidé d'échantillonner Prince en prononçant le mot "Tennessee" de son "Alphabet St" de 1988. single et en faire une partie centrale de la chanson. Après avoir pris le petit extrait de son, Speech a essayé de le rejouer à différentes hauteurs sur l'EPS 16+ dans l'ouverture de la chanson et tout au long.

L'échantillon vocal intéressant, associé à une piste de batterie puissante, des paroles introspectives de Speech et de belles chansons de Dionne Farris, a aidé "Tennessee" à atteindre le sommet du Panneau d'affichage Top R&B/Hip-Hop lors des débuts d'Arrested Development, 3 ans, 5 mois et 2 jours dans la vie de…, s'est vendu à plus de quatre millions d'exemplaires dans les années qui ont suivi.

À peu près au même moment où Speech rassemblait des coups de batterie et des voix de Prince à toute épreuve, un autre artiste en devenir se familiarisait avec l'EPS, à 850 miles au nord-est d'Atlanta, à Staten Island.

Bien qu'il ait fait quelques classiques comme "Bring The Pain" de Method Man avec un E-mu SP-1200, la vie du leader du Wu-Tang RZA en tant qu'artiste a changé à jamais lorsque son ami et collaborateur RNS lui a troqué l'EPS Ensoniq pour son 1200 au début années 90. Jamais complètement satisfait de l'interface 1200, la disposition de l'EPS a permis à RZA d'expérimenter le bouclage de deux et quatre mesures dans un style largement inédit à l'époque. "Je suis tombé amoureux de l'EPS. Je ne me souciais plus du SP-1200", a-t-il déclaré. Magazine Kotori dans une interview vidéo de novembre 2007.

Avec le temps, RZA est passé au modèle 16+, produisant le classique des années 90 incitant au chaos « Wu-Tang Clan Ain't Nuthin' ta F' Wit » en utilisant la machine. "Tout a été fait avec de l'électricité volée, sur un petit huit pistes, un échantillonneur Emulator X SP-1200 et un clavier d'échantillonnage Ensoniq EPS 16+ que j'ai obtenu en bousculant", écrit-il dans son livre Le Tao de Wu. "C'était le vrai moyen de production hip-hop." [Éd.: La mention de l'E-mu Emulator X est probablement une erreur, car il n'était disponible qu'en 2004.]

Insepctah Deck n'oubliera jamais d'avoir été témoin de la création de la chanson, bien qu'il y ait un léger écart dans la mémoire - il se souvenait que RZA avait fait le rythme avec l'ASR-10, une mise à niveau EPS 16+ Ensoniq sortie en 1992. Tout comme Speech a utilisé son échantillonneur Ensoniq pour faire des changements significatifs dans la hauteur de ses échantillons, Deck a rappelé que RZA fléchissait sur le clavier de la même manière, en séparant les sons, en ajustant leurs tempos et en les transformant en quelque chose de complètement original.

"Il y a un bruit de gémissement là-dedans et il l'a considérablement ralenti, a pris deux morceaux et les a assemblés", a déclaré Deck à l'auteur Brian Coleman dans son livre. Vérifiez la technique : notes de doublure pour les drogués du hip-hop. "Le voir faire ça était tout simplement incroyable."


Notre Newsletter

Description du produit

USS Tringa ASR 16

Impression sur toile "Personnalisé"

(Pas seulement une photo ou une affiche mais une œuvre d'art !)

Chaque marin aimait son navire. C'était sa vie. Où il avait d'énormes responsabilités et vivait avec ses plus proches compagnons de bord. Au fur et à mesure que l'on vieillit, son appréciation pour le navire et l'expérience de la Marine se renforcent. Une impression personnalisée montre la propriété, l'accomplissement et une émotion qui ne disparaît jamais. Cela aide à montrer votre fierté même si un être cher n'est plus avec vous. Chaque fois que vous passez devant l'impression, vous sentirez la personne ou l'expérience de la Marine dans votre cœur (garanti).

L'image est représentée sur les eaux de l'océan ou de la baie avec un affichage de sa crête si disponible. Le nom du navire est imprimé au bas de l'impression. Quelle belle impression sur toile pour commémorer vous-même ou quelqu'un que vous connaissez qui a peut-être servi à son bord.

L'image imprimée est exactement comme vous la voyez. La taille de la toile est de 8 "x 10" prête à être encadrée telle quelle ou vous pouvez ajouter un cache supplémentaire de votre choix. Si vous souhaitez une plus grande taille d'image (11 "x 14") sur une toile de 13" X 19", choisissez simplement cette option. Les tirages sont réalisés sur commande. Ils ont fière allure lorsqu'ils sont emmêlés et encadrés.

Nous PERSONNALISER l'impression avec « Nom, rang et/ou années de service » ou tout autre élément que vous voudriez qu'il indique (AUCUN FRAIS SUPPLÉMENTAIRE). Il est placé juste au-dessus de la photo du navire. Après avoir acheté l'impression, envoyez-nous simplement un e-mail ou indiquez dans la section notes de votre paiement ce que vous souhaitez imprimer dessus. Quelques Suggestions :

Marin de la marine des États-Unis
VOTRE NOM ICI
Fièrement servi septembre 1963 - septembre 1967

Mon fils ou ma fille sert actuellement dans la marine des États-Unis
Leur NOM et RANG

Cela ferait un beau cadeau et un excellent ajout à toute collection militaire historique. Ce serait fantastique pour décorer le mur de la maison ou du bureau.

Le filigrane "Great Naval Images" ne sera PAS sur votre impression.

Cette photo est imprimée sur Toile sans acide sans danger pour les archives à l'aide d'une imprimante haute résolution et devrait durer de nombreuses années.

En raison de sa texture tissée naturelle unique, la toile offre une special and distinctive look that can only be captured on canvas. The canvas print does not need glass thereby enhancing the appearance of your print, eliminating glare and reducing your overall cost.

We guarantee you will not be disappointed with this item or your money back. In addition, We will replace the canvas print unconditionally for LIBRE if you damage your print. You would only be charged a nominal fee plus shipping and handling.


Tringa ASR-16 - History


Booting Up with the Operating System (O.S.)
The Ensoniq samplers boot up from a floppy disk containing the Operating System (O.S.) which tells the keyboard how to work. You need to put the OS Disk in the drive, and let the keyboard read it every time you turn it on - otherwise it will not operate. Once you have booted up, then you can begin loading sounds or sampling.

It is always best to use the latest O.S. version, as each subsequent release fixes bugs and often adds new features. The latest O.S. versions are:

Modèle Disk O.S. Firmware (EPROM O.S.)
EPS 2.49 2.40
EPS-M (rack module) 2.49 2.41
EPS-16 Plus (keyboard and rack) 1.30 1.00
ASR-10 3.53 1.50
ASR-88 3.53 3.50

Note that the current O.S. disks may be incompatible with earlier versions of the firmware. In other words, if you purchase an O.S. disk and your sampler has a very early version of the firmware, it may not boot up (you will get an INCOMPATIBLE OS VERSION message). To check your firmware version, press Command then Env 1 the display will read "NO COMMANDS ON PAGE," but that's not really true - it's a "secret" page where the diagnostic software resides. Scroll to the right until you see the SOFTWARE INFORMATION page, and press Enter. The display will show the current RAM VERSION (the disk O.S. version you booted up with). Press Enter again to see the ROM VERSION (the firmware version).

Possible error messages when booting up:
PLEASE INSERT DISK - There is no disk in the drive if there is indeed a disk in the drive, the floppy drive is not recognizing that a disk is present (i.e. the drive is malfunctioning).
OS NOT ON DISK - The disk in the drive does not have the operating system on it.
DISK NOT FORMATTED - The disk in the drive is not formatted for use in the sampler.
FILE OPERATION ERROR - Either the O.S. disk you are using is corrupted, or the floppy drive is malfunctioning.
INCOMPATIBLE O.S. VERSION - The firmware in your sampler is outdated, and you are attempting to boot up with a more recent disk Operating System (O.S.). You will need to upgrade the OS EPROMs in your sampler.

Click to return to Haut of this section.

Les EPS-16 Plus shipped with 1 Meg of sample RAM, and could be expanded to 2 Meg using a 2x memory expander cartridge. Les EPS-16 Plus rack module was already expanded to a maximum 2 Meg of memory.

Les ASR-10 shipped with 2 Meg of sample RAM, and was the first Ensoniq sampler to use standard computer SIMMs for memory. It could be expanded to a maximum of 16 Meg, using four 4-Meg SIMMs. Les ASR-10 Rack et le ASR-88 both shipped with fully expanded 16-Meg memory. The ASR-10, ASR-88, and TS keyboards all use 80 nano-second or faster, 30-pin, 1m x 8 or 4m x 8 non-parity SIMMs (8 chips on each SIMM). Any configuration that does not use two or four SIMMs will not work. Most computer supply houses no longer carry 30-pin SIMMs. Syntaur sells an 8-Meg memory kit, with complete instructions, for $49.95, or a 2-Meg memory kit, for $16.95.

Here are the maximum block sizes that these instruments will hold in memory, along with the capacity of their floppy disks:

Model and configuration Sample memory Floppy disk
EPS, unexpanded (512k) 1020 blocks 1585 blocks
EPS, with 2x expander (1 Meg) 2040 blocks 1585 blocks
EPS, with 4x expander (2 Meg) 4085 blocks 1585 blocks
EPS-16 Plus, unexpanded (1 Meg) 2040 blocks 1585 blocks
EPS-16 Plus, with 2x expander (2 Meg) 4085 blocks 1585 blocks
ASR-10, stock (2 Megs) 4085 blocks 3176 blocks
ASR-10 with 4 Megs 7900 blocks 3176 blocks
ASR-10 with 8 Megs 16,000 blocks 3176 blocks
ASR-10 with 10 Megs 20,000 blocks 3176 blocks
ASR-10 or ASR-88 with 16 Megs 31,000 blocks 3176 blocks

Click to return to Haut of this section.

In order to use a SCSI drive, you must first install a SCSI kit in your sampler. If you are using an EPS or an EPS-16 Plus, you must also have a memory expander cartridge installed, as the SCSI board physically mounts onto the expander.

Not all SCSI drives are compatible with the Ensoniq samplers, and the older samplers work with fewer drives. The EPS, in fact, will not recognize a Zip drive or a CD-ROM drive at all, and even the ASR-10 works with only a few specific CD-ROM drives.

The Iomega Zip 100 drive will work with the ASR-10 and ASR-88 (the drive has to be the SCSI version, of course, and these are unfortunately now out of production), and the Zip Plus drive will work also. But the Zip 250 will not work. The Zip 100 will work on the EPS-16 Plus, but only if you have something else in the SCSI chain to power the SCSI bus - or if you are using a SCSI kit from Syntaur, which provides this power. If you want a removable media drive for the EPS, most of the Syquest drives work fine (though they are out of production).

Like a computer's hard drive, you can organize your SCSI drive into directories and sub-directories. Navigating through these is a bit awkward at first, but you will soon learn the system, and you'll appreciate the ability to have all your sounds organized into groups (all of the bass sounds saved together in a BASSES directory, for instance). To switch to the SCSI drive, press Command then System and scroll to CHANGE STORAGE DEVICE. Press Enter, and then scroll up to select the SCSI ID of your drive (this should be 4 for a CD-ROM drive, and either 5 or 6 for a Zip drive). The sounds on a SCSI drive are organized into directories and subdirectories, so you'll need to navigate through these to get to the sound that you want. Press Load then System to view the directories (you can scroll up or down to view them), and press Enter to go into the selected directory (or to exit the current directory when "EXIT TO. " is selected). We sell an EPS/EPS-16 Plus SCSI Manual Et un ASR-10 Musician's Manual Addendum that explains all of this in detail, as well as our Sample Magic book that focuses specifically on the Ensoniq samplers.

Click to return to Haut of this section.

Loading Sounds from Other Samplers
Les EPS will load EPS and EPS-16 Plus sounds, and will also import Ensoniq Mirage sounds (via a Command-System prompt, rather than through the normal disk loading procedure). While ASR-10 sample files are in a compatible format, they are typically stored on high-density (HD) disks, which the EPS will not recognize. If you use a double-density disk to save an ASR-10 sound, you can then read it in the EPS.

Les EPS-16 Plus will load both EPS and EPS-16 Plus sounds, and works exactly the same as the EPS regarding Mirage and ASR-10 sounds (see above).


Marketing campaign

A successful marketing campaign would be crucial to persuading surgeons to change from the BHR to the ASR resurfacing in Europe. Among its many strategies, DePuy ran simulator tests on its prosthesis and its competitor. The pictures appeared to show that the ASR produced less metal wear debris than the BHR—the ASR fluid was clear whereas the BHR was sitting in a dark metallic stained fluid. An accompanying journal article indicated that the ASR fluid had been changed and the pictures of the two devices had been taken at different time points.21 22 Yet these pictures were used by sales representatives for marketing purposes divorced from the accompanying article and might have been misleading.23 When we put this to DePuy, it said that it would not respond to “speculation.”

But in the absence of publicly available data and no independent assessment of study summaries in Europe, manufacturers are able to interpret and promote their studies as they wish. This is in stark contrast to the US, where devices can only be marketed for a clinical claim that is included in labelling that has been reviewed by the FDA. Even the MHRA does not routinely collect any premarket clinical data. This means that clinical claims are difficult to verify.

Tony Nargol was one of the surgeons who was persuaded to change from the Birmingham hip after being shown the pictures by DePuy in 2004. As internal emails show, the company targeted him because he was known to be a big user of the BHR.

“They said the ASR would last considerably longer than a Birmingham [Hip Resurfacing],” Mr Nargol said. He described the simulator test he was shown. “After a while the BHR went all black. It looked like metal had come off the bearing and it looked abnormal. And there’s a clear difference between the two and it was very persuasive. And I know a lot of surgeons round the world were very persuaded by this.”


Monday, May 25, 2009

Memorial Day 2009

As we gather across the country today for our BBQ's, watch the Nascar race, have a few cold ones that is notthe real reason for this holiday.

Let us not forget the heroes of our past, that who served in the Military those who paid the ultimate sacrifice.We all signed that blank check made out to our country: Payable with our life. Many had their checks cashed in full,others were wounded and maimed, held as Prisoners of War or are Missing In Action.

We as a nation must stop and consider, think of what happened and what might have happened if it were notfor the brave and dedicated men and women who served in the military of the United States.

It matters not if we were volunteer or draftees, we were there around the world. We stood up and were countedamong the best in the world. We were far from our loved ones, in places that were harsh and dangerous. Wedid our job and were proud. We were there becaue of our love of country, our fellow mankind.

Many of us came home to an uncaring and hard, unforgiving public in general. Many were mistreated anddisrespected as veterans. From WW ii to Vietnam and beyond a veterans place in life was not alwaysthe best. Even today these veterans do not get the care they deserve. The care they were promissed.

PTSD is a big issue, Cold War Veterans are for the most part ignored, told they do not qualify for VA care noteligible for the benefits we were told we could receive. Today's veterans may be getting a little morehelp, but it is not enough. Long wait times, having to travel long distances only to be told "come backnext month" is this right? Is this fair? Is this the proper way to show respect to our vetreans? No. No. No.

Yes there are Veteran Service Organizations that do offer some help, but guess what? Not everyone canjoin these vaunted groups. We still find that we are turned away, denied even the fellowship of thesegroups.

It is time for all these VSO to join forces and become as one, fighting for the rights of ALL Veterans It istime for this nation to say "no more", "you earned these rights", "Welcome Home Brave and Vailent Servent".We should never be of the mindset "my war was better than your war". We all fought for freedom, sweated,bled, gave our all and we shoud be joined together as Brothers and Sisters In Arms for all time.

I could use this time to draw attention to the Cold War Veterans around the world, who are truely ignoredand dishonored but I prefer to say that "We must remember and learn the lessons from the past, andnot let them be repeated."

The Byrds had a hit record that I feel we should all take to heart. It was part of the "hippie" "anti-war era"but the meaning is clear even today.

Words-adapted from The Bible, book of EcclesiastesMusic-Pete Seeger
To Everything (Turn, Turn, Turn)
There is a season (Turn, Turn, Turn)
And a time to every purpose, under Heaven

A time to be born, a time to die
A time to plant, a time to reap
A time to kill, a time to heal
A time to laugh, a time to weep

To Everything (Turn, Turn, Turn)
There is a season (Turn, Turn, Turn)
And a time to every purpose, under Heaven

A time to build up,a time to break down
A time to dance, a time to mourn
A time to cast away stones, a time to gather stones together

To Everything (Turn, Turn, Turn)
There is a season (Turn, Turn, Turn)
And a time to every purpose, under Heaven

A time of love, a time of hate
A time of war, a time of peace
A time you may embrace, a time to refrain from embracing

To Everything (Turn, Turn, Turn)
There is a season (Turn, Turn, Turn)
And a time to every purpose, under Heaven

A time to gain, a time to lose
A time to rend, a time to sew
A time for love, a time for hate
A time for peace, I swear it's not too late

So many other songs of that time period spoke the same type of care and loving. Some were a little harshand demanding some even demeaning to our Armed Forces, but they spoke out. It seems today that no onereally wants to speak the truth. War is hell, war sucks, war is crazy. No person should have to go througthis again.

Wear your medals with pride, salute the flag as it passes in the pradade or when the National Antherm isplayed. Be proud, stand tall, smile and say Yes I Am A Vet and proud to be one.

May you all have a safe and happy Memorial day, and pay respects to all. Pray that our troops will somecome home safe and sound, and soon. Pray to what ever God or Supreme Being you believe in for us all,our country and our President.

Jerald Terwilliger
Vice Chairman
American Cold War Veterans, Inc.
"We Remember"


Palomares hydrogen bombs incident


caption = The B28RI nuclear bomb, recovered from 2,850 feet (869 m) of water, on the deck of the USS "Petrel".
date = January 17, 1966
type = Mid-air collision
site = over the Mediterranean Sea
total_fatalities = 7
total_survivors =
plane1_type = B-52G
plane1_operator = United States Air Force
plane1_crew =
plane1_fatalities = 3
plane1_survivors = 4
plane2_type = KC-135 Stratotanker
plane2_operator = United States Air Force
plane2_crew = 4
plane2_survivors = 0

Les Palomares hydrogen bombs incident occurred on January 17, 1966 when a B-52G bomber of the USAF Strategic Air Command collided with a KC-135 tanker during mid-air refuelling at convert|31000|ft|m|-1 over the Mediterranean Sea , off the coast of Spain . The KC-135 was completely destroyed when its fuel load ignited, killing all four crew members. The B-52G broke apart, killing three crew members. cite news |last=Hayes |first=Ron |date=January 17, 2007 |title=H-bomb incident crippled pilot's career |publisher=Palm Beach Post |url=http://www.palmbeachpost.com/localnews/content/local_news/epaper/2007/01/17/m1a_Hbomb_0117.html?cxtype=rss&cxsvc=7&cxcat=17 |accessdate=2006-05-24]

Of the four Mk28 type hydrogen bomb s the B-52G carried, [cite book |first=Randall C. |last=Maydew |title=America's Lost H-Bomb: Palomares, Spain, 1966 |publisher=Sunflower University Press |isbn=978-0897452144] three were found on land near the small fishing village of Palomares in the municipality of Cuevas del Almanzora , Andalucía , Spain. The conventional explosives in two of the weapons were detonated, resulting in the contamination of a convert|2|km2|acre|sp=us|adj=on area by radioactive plutonium . The fourth, which fell into the Mediterranean Sea , was recovered intact after a 2½ month-long search. cite web |last=Long |first=Tony |date=January 17, 2008 |url=http://www.wired.com/science/discoveries/news/2008/01/dayintech_0117 |title=Jan. 17, 1966: H-Bombs Rain Down on a Spanish Fishing Village |publisher=WIRED |accessdate=2008-02-16]

The B-52G began its mission from Seymour Johnson Air Force Base , North Carolina , carrying four Type B28RI hydrogen bombs. It was dispatched on an airborne alert mission named Operation Chrome Dome, with a flight plan that was to take it across the Atlantic Ocean and Europe , where it would follow the borders of the Soviet Union and finally return home. The lengthy flight required two mid-air refuelings over Spain .

At about 10:30 a.m. on January 17, 1966, while flying at convert|31000|ft|m|-1, the bomber commenced its second aerial refueling with a KC-135 out of Morón Air Base in southern Spain . The B-52 pilot, Major Larry G. Messinger, later recalled, cite web
last=Moran | first=Barbara | date=Fall 2004
url=http://www.americanheritage.com/articles/magazine/it/2004/2/2004_2_28.shtml
title=The Day They Lost the H-bomb—and How They Got It Back
publisher=Invention & Technology
accessdate=2008-02-16
]

The planes collided, with the nozzle of the refueling boom striking the top of the B-52 fuselage, creating a force sufficient to break the longeron and snap off the left wing, cite book
last=Lewis | first=Flora | year=1967
title=One of Our H-Bombs is Missing
publisher=McGraw-Hill | oclc=784834
] which resulted in an explosion that was witnessed by a second B-52 about a mile away. All four men on the KC-135 and three men on the bomber were killed.

Those killed in the tanker were boom operator Master Sergeant Lloyd Potolicchio, pilot Major Emil J. Chapla, copilot Captain Paul R. Lane and navigator Captain Leo E. Simmons.

On board the bomber, navigator First Lieutenant Steven G. Montanus, electronic warfare officer First Lieutenant George J. Glessner and gunner Technical Sergeant Ronald P. Snyder were killed. cite web
last=Megara | first=John
url=http://etd.lib.fsu.edu/theses/available/etd-04102006-115019/unrestricted/jmm_thesis.pdf
format=PDF
title=Dropping Nuclear Bombs on Spain, The Palomares Accident of 1966 and the U.S. Airborne Alert
publisher=Florida State University
accessdate=2008-02-17
] Montanus was seated on the lower deck of the main cockpit and was able to eject from the plane, but his parachute never opened. Glessner and Snyder were on the upper deck, near the point where the refueling boom struck the fuselage, and were not able to eject.

Four of the seven crew members of the bomber managed to parachute to safety: Major Messinger, aircraft commander Captain Charles F. Wendorf, copilot First Lieutenant Michael J. Rooney and radar-navigator Captain Ivens Buchanan. [cite web
author=Staff | year=2003
url=http://www.atomicmuseum.com/Tour/cw4.cfm
title=Broken Arrow | publisher=National Atomic Museum
accessdate=2008-02-14
] Buchanan received burns from the explosion and was unable to separate himself from his ejection seat, but he was nevertheless able to open his parachute, and he survived the impact with the ground. The other three surviving crew members landed safely several miles out to sea.

The Palomares residents carried Buchanan to a local clinic, while Wendorf and Rooney were picked up at sea by the fishing boat "Dorita". The last to be rescued was Messinger, who spent 45 minutes in the water before he was brought aboard the fishing boat "Agustin y Rosa" by Francisco Simó Orts. All three men that landed in the sea were taken to a hospital in Aquilas.

Three of the hydrogen bombs fell to earth near the fishing village of Palomares. This settlement is part of Cuevas del Almanzora municipality, in the Almeria province of Andalucía , Spain . All three weapons were located within 24 hours following the accident. The fourth weapon landed in the Mediterranean sea.

The fourth bomb

The search for the fourth bomb was carried out by means of a novel mathematical method, Bayesian search theory , led by Dr. John Craven. This method assigns probabilities to individual map grid squares, then updates these as the search progresses. Initial probability input is required for the grid squares, and these probabilities made use of the fact that a local fisherman, Francisco Simó Orts, popularly known since then as "Paco el de la bomba" ("Bomb Frankie"), [cite news
author=Staff | date=August 9, 2003
title=Francisco Simó, 'Paco el de la bomba' de Palomares
publisher=El Pa&iacutes | language=Spanish
url=http://www.elpais.com/articulo/agenda/Simo/_Francisco/Francisco/Simo/Paco/bomba/Palomares/elpepigen/20030908elpepiage_10/Tes/
accessdate=2006-05-24
] witnessed the bomb entering the water at a certain location. Orts was contacted by the U.S. Air Force to assist in the search operation.

The United States Navy assembled the following ships in response to Air Force request for assistance: [Melson, June 1967, pp.26-39]
* USS Kiowa (ATF-12) first on-scene
* USS Macdonough (DDG-39) flagship through January
* USS Nimble (MSO-459)
* USS Pinnacle (MSO-462) found UQS-1 SONAR contact where Francisco Simo-Orts saw the bomb fall
* USS Sagacity (MSO-469) confirmed "Pinnacle"s SONAR contact
* USS Skill (MSO-471)
* USS Nespelon (AOG-55)
* USS Fort Snelling (LSD-30) served as a support ship for the submersibles
* USS Boston (CAG-1) flagship February through April
* USS Plymouth Rock (LSD-29) transported Aluminaut and Alvin to the search site
* USS Petrel (ASR-14)
* USS Tringa (ASR-16)
* USS Hoist (ARS-40)
* USNS Mizar (AGOR-11)
* USNS Dutton (T-AGS-22)
* DSV Alvin
* Aluminaut
* PC-3B (Ocean Systems, Inc. submersible capable of searching to 600 feet)
* Deep Jeep (a Navy submersible capable of diving to 2000 feet)
* CURV (Cable-Controlled Underwater Recovery Vehicle)
* USS Luiseno (ATF-156) removed aircraft wreck debris from the search site
* USS Everglades (AD-24) removed aircraft wreck debris from the search site
* USNS Lt. George W. G. Boyce removed radioactive contaminated soil from Spain

"Hoist", "Petrel" and "Tringa" brought 150 qualified divers who searched to 120 feet with compressed air, to 210 feet with mixed gas, and to 350 feet with hard-hat rigs [Melson, June 1967, p.37] but the bomb lay in an uncharted area of the Rio Almanazora canyon on a 70-degree slope at a depth of 2550 feet. [Melson, June 1967, p.37] After a search that continued for 80 days following the crash, the bomb was located by the DSV "Alvin" on March 17th. The bomb was lost again on the first attempt to bring it to the surface, and fell to a depth of 2800 feet. [Melson, June 1967, pp.38-39] The bomb was brought to the surface by USS "Petrel" (ASR-14). While serving on the salvage ship USS "Hoist" (ARS-40) during recovery operations, Navy diver Carl Brashear had his leg crushed in a deck accident. His story was the inspiration for the 2000 Cuba Gooding, Jr. film " Men of Honor ". [cite news
last=Dorsey | first=Jack | coauthors=Washington, Jim
date=July 26, 2006
title=Pioneering Navy diver Carl Brashear dies in Portsmouth
publisher=The Virginian-Pilot
url=http://hamptonroads.com/node/130671
accessdate=2008-02-19
]

Once the bomb had been located, Simó Orts appeared at the First District Federal Court building in New York City with his lawyer, Herbert Brownell , formerly Attorney General of the United States under President Dwight D. Eisenhower , claiming salvage rights on the recovered hydrogen bomb. According to Craven: [cite book
last=Craven | first=John Piña | title=The Silent War
publisher=Simon and Schuster | date=2001
pages=pp. 174-175 | isbn=978-0684872131
]

The Air Force settled out of court for an undisclosed sum.

Contamination

At 10:40 a.m. UTC , the accident was reported at the16th Air Force Command Post, and it was confirmed at 11:22.The commander of the U.S. Air Force at Torrejon air base, Spain, Major General Delmar E. Wilson, immediately travelled to the scene of the accident with aDisaster Control Team. Further Air Force personnel were dispatched later the same day, including nuclear experts from U.S. government laboratories. [cite book
first=James C. | last=Oskins | coauthors=Maggelet, Michael H.
title=Broken Arrow - The Declassified History of U.S. Nuclear Weapons Accidents
year=2008 | publisher=Lulu.com | isbn=1435703618
]

The first weapon to be discovered was found nearly intact. However, the conventional explosives from the other two bombs that fell on land detonated (essentially what has come to be referred to as a dirty bomb ), causing contamination with uranium and plutonium of convert|2|km2|sqmi|1 of land. convert|1750|ST|t|lk=on of contaminated material were excavated and sent for disposal at the Savannah River Plant in South Carolina, USA.

To defuse alarm of contamination, the Spanish minister for information and tourism Manuel Fraga and the US ambassador Angier Biddle Duke swam on nearby beaches in front of press. First the ambassador and some companions swam at Mojácar (a resort convert|15|km|mi|0|abbr=on away) and then Duke and Fraga swam at the Quitapellejos beach in Palomares.

Recent events

In 2004, a study revealed that there was still some significant contamination present in certain areas, and the Spanish government subsequently expropriated some plots of land which would otherwise have been slated for agriculture use or housing construction. [cite news
last=Bejarano | first=José
title=La maldición de Palomares | language=Spanish
publisher=La Vanguardia
date=November 19, 2004
url=http://petra2.ciemat.es/interno/noticias/20041122/00011958.tif
] In early October 2006, the Spanish and United States governments agreed to decontaminate the remaining areas and share the workload and costs, which are hitherto unknown as it first needs to be determined to what extent leaching of the plutonium has occurred in the 40 years since the incident.

On October 11, 2006, Reuters reported that higher than normal levels of radiation were detected in snails and other wildlife in the region, indicating there may still be dangerous amounts of radioactive material underground. The discovery occurred during an investigation being carried out by Spain's energy research agency CIEMAT and the U.S. Department of Energy. The U.S. and Spain have agreed to share the cost of the initial investigation, set to begin in November, but according to a U.S. embassy spokesman in Spain responsibility for clean up costs is yet to be agreed upon.

In April 2008, CIEMAT announced they had found two trenches, totalling 2,000 cubic meters volume, where the U.S. Army stored contaminated earth during the 1966 operations. The American government agreed in 2004 to pay for the decontamination of the grounds, and the cost of the removal and transportation of the contaminated earth has been estimated at $2 million. The trenches were found near the cemetery, where one of the nuclear devices was retrieved in 1966, and they were probably dug at the last moment by American troops before leaving Palomares. CIEMAT expects to find remains of plutonium and americium once an exhaustive analysis of the earth is carried out. [cite news
last=M&eacutendez |first=Rafael
date=April 10, 2008
title=Espa&ntildea halla las zanjas radiactivas que EE UU ocult&oacute en Palomares
publisher=El Pa&iacutes | language=Spanish
url=http://www.elpais.com/articulo/sociedad/Espana/halla/zanjas/radiactivas/EE/UU/oculto/Palomares/elpepusoc/20080410elpepisoc_2/Tes
accessdate=2008-04-12
] [cite web
author=h.b.
date=April 10, 2008
title=Spain finds trenches of radioactive earth buried at Palomares
publisher=typicallyspanish.com
url=http://www.typicallyspanish.com/news/publish/article_16011.shtml
accessdate=2008-04-12
]

Conséquences politiques

Four days after the accident, the Spanish government stated that "the Palomares incident was evidence of the dangers created by NATO 's use of the Gibraltar airstrip ", announcing that NATO aircraft would no longer be permitted to fly over Spanish territoryeither to or from Gibraltar. [cite news
title=Spain bans overflying by NATO | pages=8a
publisher=The Times | date=January 22, 1966
]

Palomares and another accident involving nuclear bombers two years later near Thule Air Base , in Greenland , led the U.S. Department of Defense to announce that it would be "re-examining the military need" for continuing the so-called "Airborne Alert Indoctrinal Training Program". [cite news
first=John W. | last=Finney | date=February 28, 1968
title=U.S. Reviews Need for H-Bomb Alert | pages=1
publisher= New York Times
]

Disposition of intact bombs

The empty casings of two of the bombs involved in this incident are now on display in the National Atomic Museum in Albuquerque, New Mexico .

* B-52 crash at Thule Air Base
* Broken Arrow
* List of military nuclear accidents
* " Aluminaut "&mdasha Deep Submergence Vehicle (DSV) which helped search for 4th bomb
* " Alvin (DSV-2) "&mdasha DSV which helped search and located 4th bomb

*cite book
last=Lewis | first=Flora | year=1987
title=One of Our H-Bombs is Missing
publisher=Bantam | isbn=978-0553264838

*cite book
last=Maggelet | first=Michael H. | coauthors=James C. Oskins
title=Broken Arrow- The Declassified History of U.S. Nuclear Weapons Accidents
year=2008 | publisher=Bantam | isbn=978-1-4357-0361-2

*

Liens externes

*de icon [http://www.n-tv.de/719056.html n-tv:] Atomkatastrophe von 1966 - USA und Spanien entseuchen. Web posted and retrieved 2006-OCT-8.

Wikimedia Foundation . 2010 .

Look at other dictionaries:

Palomares — may refer to:* Palomares village, in Andalucía, Spain. * Palomares Hydrogen Bombs Incident which happened near the village mentioned above. * Industrias Palomares (Palomares Industries), a mexican manufacturer of sporting goods most recognized… … Wikipedia

List of military nuclear accidents — This article lists notable military accidents involving nuclear material. Civilian accidents are listed at List of civilian nuclear accidents. For a general discussion of both civilian and military accidents, see nuclear and radiation accidents.… … Wikipedia

History of nuclear weapons — The history of nuclear weapons chronicles the development of nuclear weapons. Nuclear weapons are devices that possess enormous destructive potential derived from nuclear fission or nuclear fusion reactions. Starting with the scientific… … Wikipedia

List of accidents and incidents involving military aircraft, 1950-1974 — This is a list of notable accidents and incidents involving military aircraft grouped by the year in which the accident or incident occurred. For more exhaustive lists, see the [http://www.baaa acro.com/ Aircraft Crash Record Office] or the [http … Wikipedia

Musée national de l'atome — The National Atomic Museum is a national repository of nuclear science information chartered by the 102nd United States Congress under Public Law 102 190, [Text of Public Law 102 190 http://thomas.loc.gov/cgi bin/bdquery/z?d102:HR02100:@@@L summ2 … Wikipedia

Aluminaut — was built in 1964 and was the world s first aluminum submarine. The 80 ton, manned deep ocean research submersible was built by Reynolds Metals Company, which was seeking to prove the utility of aluminum.Designed to be an experimental vessel, the … Wikipedia

National Museum of Nuclear Science & History — Coordinates: 35°03′58″N 106°32′02″W / 35.0660°N 106.5339°W / 35.0660 106.5339 … Wikipedia

B-52 crash at Thule Air Base — Infobox Aircraft crash date = January 21 1968 type = In flight fire site = near Thule Air Force Base, Greenland crew = 7 injuries = fatalities = 1 aircraft type = B 52G Stratofortress operator = United States Air Force tail number = 58 0188On… … Wikipedia

USS Scorpion (SSN-589) — was a Skipjack class nuclear submarine of the United States Navy, and the sixth ship of the U.S. Navy to carry that name. Scorpion was declared lost on June 5, 1968,cite web |date=2007 |url = http://www.submarinehistory.com/Scorpion.html|title =… … Wikipedia

Carl Brashear — Infobox Military Person name= Carl Brashear born= birth date|1931|1|19 died= death date and age|2006|7|25|1931|1|19 placeofbirth= Tonieville, Kentucky placeofdeath= Portsmouth Naval Medical Center, Portsmouth, Virginia caption= MCBM Carl Brashear … Wikipedia


Voir la vidéo: USS Kittiwake Wreck Dive - Sept 2019