À l'époque du mandat britannique, qui s'est opposé à l'expression « Royaume hachémite de Palestine » et qui, le cas échéant, était d'accord pour qu'on l'appelle ainsi ?

À l'époque du mandat britannique, qui s'est opposé à l'expression « Royaume hachémite de Palestine » et qui, le cas échéant, était d'accord pour qu'on l'appelle ainsi ?


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

À l'époque du mandat britannique, qui, dans le gouvernement britannique, s'est opposé à l'expression « Royaume hachémite de Palestine » ?

" le royaume hachémite de Palestine. C'était le nom que le roi Abdallah (le premier) voulait appeler son royaume après sa séparation… risque de perdre les droits à une patrie (un État) sur l'un des territoires à l'ouest de la rivière. La direction sioniste a cédé. Ainsi, le Royaume hachémite de Palestine a été créé. Cependant, les Britanniques avaient une mise en garde pour le souverain hachémite. Ils lui ont conseillé de ne pas nommer son royaume avec la désignation de Palestine.Au lieu de cela, ils lui ont conseillé d'appeler son nouveau royaume avec la désignation purement géographique de Transjordanie - qui sera plus tard abrégée simplement en Jordanie.

]Les Britanniques ne voulaient pas que les Hachémites soient défiés par les Arabes vivant à l'ouest du fleuve. Ces Arabes (à l'ouest du fleuve) n'avaient aucun droit particulier en vertu du droit international autre que de vivre sous la souveraineté juive éventuelle. En d'autres termes, dans le cadre du mandat révisé pour la Palestine, il devait y avoir un État juif à l'ouest du fleuve et un royaume hachémite à l'est du fleuve. » TimesOfIsraël


Plus j'examine cela, plus je doute que ce billet de blog de Steven Horowitz soit historiquement exact sur ce détail particulier.

Je peux trouver très peu de références au "Royaume hachémite de Palestine" nulle part et aucune d'entre elles ne semble se connecter à ce que dit Horowitz. Abdallah Ier a officiellement créé l'émirat de Transjordanie en avril 1921. Peu de temps auparavant, il avait discuté de ses ambitions territoriales avec Winston Churchill, alors secrétaire d'État aux Colonies. Abdullah a exprimé son inquiétude face à la présence juive croissante et Churchill a minimisé cela. Abdullah a clairement indiqué qu'il souhaitait régner sur toute la Palestine mandataire, et Churchill l'a rejeté. Le livre blanc de Churchill a suivi peu de temps après. Frederick Peake a dirigé la Légion arabe qui a soutenu le règne d'Abdullah.

Donc, il est vrai que les Britanniques n'ont soutenu la domination hachémite que sur la moitié orientale de leur mandat régional, mais je ne trouve aucune trace de Churchill ou de quelqu'un d'autre disant à Abdullah comment nommer son royaume.